Piraillan un village du Cap Ferret nature et authentique

 

Situé à moins d’1km de Grand Piquey, Piraillan saura vous enchanter dès votre arrivée par la route, en passant le pont à l’entrée du village. 
Sur votre gauche, la vue du très typique quartier ostréicole, s’avançant en pointe dans le Bassin et formant naturellement un très beau port ostréicole et de pêche. Sur votre droite, la Reserve Naturelle des Réservoirs de Piraillan offrant dès le premier coup d’œil un paysage de carte postale.

En prenant le temps de vous arrêter et en vous rapprochant du port, vous y découvrirez un des quartiers de pécheurs et d’ostréiculteurs les plus dynamiques de la presqu’île. Ici on ressent pleinement l’importance de l’océan et du Bassin dans l’activité économique locale. Vous pourrez bien sûr vous régaler de quelques huitres et autres fruits de mer directement chez le producteur dans l’une des cabanes aménagées en conséquence.

N’hésitez pas également à faire un tour au marché municipal ouvert tous les jours en été de 8h à 13h. A l’intérieur tout ce qui se mange, notamment les produits de la mer provenant directement du port à quelques centaines de mètres. A l’extérieur, vêtements, accessoires et autres objets en tout genre.  Ok on l’avoue, on a une grosse préférence pour ce qu’il se trouve à l’intérieur !

Bien entendu ne vous contentez pas de la vue de la réserve naturelle depuis la route départementale. La visite du site peut se faire en libre accès ou accompagné d’un guide. Un parcours d’interprétation retrace le lieu au fil des saisons, son histoire et ses habitants. Loin d’être une véritable randonnée, les Réservoirs de Piraillan constituent une occasion parfaite de balade après votre dégustation d’huitres sur le port, ou pour rafraichir lors des chaudes après-midi d’été.

Découvrez toutes les activités et commerces du village de Piraillan

Un peu d’histoire

 

Le site tient son nom d’anciens réservoirs à poissons modelés à la fin du 19ème à partir d’une dépression naturelle, une « escourre », reliée au Bassin d’Arcachon. En 1876, Frédéric Lesca se porte acquéreur de ces terrains lors d’une vente aux enchères. Des poissons sont élevés dans les réservoirs aménagés et la forêt produit ses richesses. De très vieux pins portent encore la trace du gemmage. Le site est classé en 1943 et malgré cela, la petite fille de Frédéric, Jeanne Lesca y installe un camping au début des années soixante. Il est vendu à l’Etat le 31 janvier 1975. Celui-ci le met à la disposition de la commune qui le ferme en 1995, en démantèle les installations et le réhabilite en espace naturel. Le Conservatoire devient propriétaire par cession gratuite de l’Etat en 1996. C’est le début d’une nouvelle histoire. Plus d’information sur le site du conservatoire du littoral

Galerie photos de Piraillan